Thé aromatisé
Comme le thé lui-même, le processus de l’aromatisation a également son origine en Chine. Depuis environ 800 ans, les chinois boivent du thé au jasmin ou du thé à la rose; dans des temps plus anciens encore, ils ajoutaient des épices à leur thé.
En Europe cependant, le thé aromatisé est arrivé dans les salons avec l’Earl Grey seulement.
Vers 1830, le 2ème Earl Grey rapporta de son voyage diplomatique en Chine le savoir suivant : pour modifier le goût du thé, il est possible d’humecter sa feuille avec de l’huile de bergamote, laquelle est obtenue à partir de la peau de cet agrume. Ce goût s’imposa au sein de la noblesse anglaise et conquit alors bientôt toute l’Europe.
Ainsi, il n’est pas surprenant de constater qu’un nombre croissant de goûts variés se développa au fil du temps. Aujourd’hui, le consommateur peut avoir accès à environ 120 thés différents – aussi bien noirs que verts.