L’arbre à thé
Thea Sinensis/
Thea Assamica
  Le théier ou arbre à thé, de la famille du camellia, est un arbre à feuilles persistantes et constitue une espèce voisine des camélias que l’on connaît de nos jours.
À côté des nombreux croisements réalisés, il est possible de différencier entre deux catégories principales:

Camellia sinensis (Théier de Chine)
Camellia assamica (Théier d’Assam)

En ce qui concerne la véritable origine botanique, les opinions divergent aujourd'hui encore – on suppose que la plante originelle provient de la région de l’Assam en Inde, d'où elle se serait répandue vers la Chine. L'arbre, qui a son milieu naturel dans les forêts vierges, fut peut-être victime d'un parasite qui le fit alors disparaître de l’Inde (de la même façon que le champignon hemileia vastatrix détruisit l'ensemble de la culture du café au Sri Lanka).
Avec sa tradition vieille d'environ 5.000 ans, c'est cependant la Chine qui est considérée comme le pays d'origine du thé – vers 221 av. JC, un impôt sur le thé fut mentionné pour la première fois en Chine.
Ce n'est qu'en 1823 que l'on remarqua, dans la région de l'Assam au nord de l'Inde, la présence de théiers sauvages poussant en buissons, et on commença alors à cultiver ceux-ci.